Dans le désert d’Atacama

Nous sommes bien arrivés à San Pedro de Atacama après 24 heures de bus. On n’a pas vu le temps passé lol. On a eu le droit à des films juste sortis au cinéma tels que Sister Act, le Flic de Beverly Hills…le tout en boucle.

San Pedro de Atacama est un charmant village de 3000 habitants aux airs de Far-West dont la population double régulièrement avec les afflux touristiques car c’est le camp de base pour explorer le désert d’Atacama. Ce village perché à 2450 mètres d’altitude vit au rythme du climat du désert : le jour le soleil est implacable, la nuit les températures passent en dessous de 0

La première journée a été sportive : 2 heures de marche et 5 heures de VTT dans les environs. Ca valait le coup, les paysages sont magnifiques et désertiques. D’ailleurs, c’est tellement désertique parfois que ça en devient flippant. Nous nous sommes à moitié perdus dans des gorges et après 1 heure, nous avons fait demi-tour pour ne pas risquer de passer la nuit dehors.

 

Ce matin, réveil 3h30, une tasse de café et 2 heures de mini bus 4*4 pour rejoindre les geysers d’El Tatio à 4300 mètres d’altitude pour le lever de soleil (ils nous font chier ces tours organisés avec leurs levers de soleil, on voit rien et ça pèle). Arrivée à 6h du mat, température –3 degrés, il paraît qu’on a eu de la chance, hier c’était – 11°. On avait mis tous nos vêtements les uns sur les autres plus des bonnets péruviens fraîchement achetés pour l’occasion et malgré çà on attendait avec impatience l’arrivée du soleil.

On a alors pu découvrir un champ de geysers à ciel ouvert, des bains bouillonnants et des fumeroles dans un paysage d’apocalypse. On a ensuite testé une piscine thermique à 37°C mais avec le froid ambiant çà semblait pas si chaud que çà… Quelques kilomètres plus loin, on a croisé nos premières vigognes, une espèce endémique de camélidés de la cordillère des andes.  Une empanada au fromage accompagnée d’une excellente brochette de lama et çà repart direction un désert de cactus géants.

La région est magnifique et on se laisse encore trois jours pour l’explorer avant de prendre un bus direction Salta en Argentine.

Une réponse à “Dans le désert d’Atacama

  1. Moi je voudrais une brochette de lama et Claire un cactus géant!
    Bisous à vous 2 et bisous baveux aux vigognes…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s