Le Machu Picchu appartient à ceux qui se lèvent tôt !!!

Aller au Machu Picchu, un des lieux les plus touristiques du monde (entre 1500 et 3000 personnes par jour)  est loin d’être aussi simple qu’on pourrait le penser. Tout est fait pour que les étrangers se fassent délester d’un paquet de dollars.

Nous avons limité la casse en organisant une fois de plus l’expédition  nous même.  Malheureusement, l’accès à Aguascalientes (ville la plus proche du Machu Picchu) ne peut se faire qu’en train et Peru Rail applique des tarifs prohibitifs. Compter entre 31 et 120 dollars pour 41 kilomètres en train…Autant dire qu’à ce prix là, on avait ramené de quoi prendre l’apéro à l’ancienne dans le carré du train…

Une fois arrivés à Aguas Calientes, les tickets d’entrée achetés (45 $ par personne) nous décidons de faire la route à pied le lendemain matin pour arriver avant les premiers bus et avoir le Machu Picchu pour nous pendant quelques précieuses minutes.

 Nous partons donc de l’hôtel à 4h20 du matin avec nos frontales vissées sur le front et c’est le début de la course.. Après 1700 marches incas, nous arrivons en  nage devant l’entrée à 5h40 du matin, heureux car aucun bus n’est encore là. Nous voilà juste entourés des trekkeurs du chemin de l’inca et de collègues de marche. Nous recevons le tampon sésame pour l’ascension du Wayna Picchu à 7 heures du matin.(nous ne sommes que 200 à en bénéficier).

A 6h, le Machu Picchu ouvre enfin  et c’est de la folie, nous sommes super excités, on a le site pour nous.

On pose dans tous les sens avant l’arrivée massive des bus, c’est du grand n’importe quoi. C’est seulement après une quinzaine de minutes et une cinquantaine de photos qu’on prend enfin conscience de la majesté du Machu Picchu.  

 

 Quelques gouttes de pluie tombent mais  nous ne renonçons pas à l’ascension du Wayna Picchu, la montagne qui surplombe le Machu picchu. Le chemin est très escarpé, par moment ça ressemble à une via ferrata . Mais nous ne sentons pas la fatigue, nous sommes juste contents d’avoir le droit de monter, de voir que le soleil perce à travers les nuages et nous voyons passer les vagues de brume sur le Machu, ce qui donne un petit côté mystique.

On reste quelques heures perchés là haut à observer la cité inca et tenter de discerner sa forme de condor puis on se décide enfin à redescendre pour profiter de notre bouteille de vin et de notre pique nique sans risquer l’entorse.

Au total, on sera resté 7h30 sur le site du Machu Picchu sans voir le temps passer !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s