Attention aux chutes

Nous avons quitté la chaleur de Buenos Aires pour la moiteur tropicale d’Iguazu à la frontière entre Argentine, Brésil et Paraguay. Encore un petit crochet de 20 heures de bus pour voir un des candidats aux 7 merveilles de la nature, les chutes d’Iguazu.

En premier, on a découvert les chutes du côté brésilien entre des russes en goguette et des écoliers brésiliens, un curieux mélange pas vraiment heureux. De ce côté, on a un beau point de vue d’ensemble mais nous n’avons pas été si impressionnés que ça par la puissance des chutes.

Par contre, le spectacle des brésiliennes de 6 ans posant comme des bimbos et des couples russes « la belle et la bête » était intrigant. Définitivement si tu es un homme fortuné, gros, moche et con, la Mère Russie te permettra de trouver une femme belle. Bref, un peu déçus par cette première journée.

Le lendemain, on retente l’aventure du côté argentin en arrivant tôt. Nous sommes agréablement surpris par la largeur des chemins et profitons pleinement de beaux points de vue pendant un moment avant l’invasion des tours organisés crachant des centaines de touristes pressés sur des miradors pas faits pour accueillir tant de monde.

Heureusement ils sont réglés comme des horloges et à midi nous nous rendons à la Garganta del Diablo, une passerelle à quelques mètres de Salto Union. La chute la plus puissante d’Iguazu est fascinante, on ne peut pas apercevoir le pied tellement la vapeur d’eau est omniprésente.

Nous nous perdons dans la contemplation pendant un bon moment avec en bonus un arc-en-ciel. Cette fois, nous avons été impressionnés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s