Archives de Catégorie: Cambodge

On a loupé l’avion mais on s’est pas loupés…

Hier après-midi, nous avons pris la route de l’aéroport de Phnom Penh prêts à partir pour Hong Kong mais arrivés sur place, mauvaise surprise, vol annulé. Ah ces low cost, c’est pas cher mais un sens du service exceptionnel : aucun mail pour prévenir,  à peine des excuses et aucune compensation. Air Asia a pourtant été élue meilleure low cost du monde et le PDG a été décoré de la légion d’honneur, on se demande bien pourquoi !

Enfin, cette journée supplémentaire à Phnom Penh nous a donné l’occasion  de revoir Nico , qui venait à peine de rentrer du Vietnam. Il nous a régalé d’une grandiose découverte de Phnom Penh by night.

On a commencé la soirée par un bar à expat’, L’Equinoxe, dans lequel il y avait un concert sympa. Après quelques bières et quelques vodka redbull, nous avons enclenché la seconde. Direction, Le Poontoon, une boîte construite sur le fleuve Tonlé Sap. Le temps de profiter d’un peu de vent et d’un mix de dance des années 80-90 avec un Michael Jackson local en lutte avec la gravité et un rital à bretelles.

On ne peut pas dire que l’on connaît la nuit à Phnom penh sans avoir vu le bar qui a inspiré Platoon. Donc en route pour “the Heart or Darkness” qui porte définitivement bien son nom…

Tout ce que Phnom Penh comptent d’arrachés semblent s’être donné rendez vous dans ce lieu où il faut surfer entre les prostitués…

Enfin, derniers verres face au lever du jour au White Cobra.

Couchés 7 heure du mat’, courte nuit vu que les check out c’est toujours à midi…

S’en sont suivies quelques heures d’errance dans la chaleur de Phnom Penh avec une belle tentative d’expérience culturelle : on s’était donné rdv avec Nico et Flo au Musée National…On a essayé de s’imprégner des statues de Shiva et Ganesh mais sans clim’ et avec l’énergie d’un escargot sans coquille, çà a vite ressemblé à une lente agonie… Comme disait Nico, on aurait pu se faire racketter par un gamin de 10 ans sans avoir la force de se défendre.

Publicités

Bateau Battambang bof bof

Nous avons quitté Angkor  il y a 3 jours pour nous rendre à Battambang, deuxième ville du pays surtout réputée pour sa tranquillité et la beauté des paysages de la campagne environnante. Pour aller à Battambang, tout le monde vante le trajet en bateau sur le Tonlé Sap, énorme lac puis rivière qui va jusqu’à Phnom penh.

En fait, on a payé 20$ par personne (ce qui est énorme pour le Cambodge) pour se retrouver parqués dans une bétaillère flottante composée pour moitié de rosbeefs et pour moitié de cambodgiens ayant payé 20 fois moins que nous. Le trajet a duré 8h30 au lieu des 6h prévues, la tête dans les genoux.

 Nous étions sensés traverser des paysages magnifiques et s’extasier devant les eaux les plus poissonneuses du monde. La réalité était plutôt effrayante. Les rives sont jonchées de détritus tout comme la rivière. Les enfants se baignent à 2 mètres des toilettes (un trou entre 2 planches sur pilotis au dessus de la rivière). Et nous n’avons vu que quelques malheureux poissons de petite taille dans les filets des pécheurs. Bref, la journée a été longue…

Heureusement, la campagne de Battambang est effectivement très agréable. Nous avons sillonné l’arrière pays toute la journée en tuk-tuk avec au programme des temples, un monastère haut perché et des grottes abritant des statues bouddhiques.

Certaines de ces grottes avaient été converties, en lieu d’exécution  par les khmers rouges. Le moine avec qui nous faisions la visite nous expliquait qu’il était sûrement la réincarnation du crane qu’il touchait puisqu’il était né pendant le régime Pol Pot. Les bouddhistes pratiquent définitivement la positive attitude… !

Depuis hier, nous sommes a phnom penh apres un trajet en bus de 7 h au lieu de 4 prevues. C est un peu la poisse, on a des problemes de connexion a internet, il fait 41 degres et jul a une intoxication probablement due a de l eau. Decidement, il ne faut boire que de la biere en bouteille pour garder la sante !

La dolce vita au Cambodge

Nous sommes arrivés au Cambodge il y a 3 jours et dès notre descente d’avion, nous avons ressenti le poids de la chaleur humide.  Heureusement, le Cambodge sait recevoir ses hôtes…

Nous avons un hôtel avec piscine pour 25 euros et les cambodgiens sont extrêmement sympathiques et souriants. En même temps, selon un proverbe local, si un khmer ne sourit plus c’est que la machette n’est pas loin…

 Nous sommes  actuellement dans la région des temples d’Angkor et nous avons eu le plaisir de retrouver Nico en transit vers le Vietnam…Les retrouvailles ont été fêtées comme il se doit au FCC, bar le plus hype de Siem Rep où Nico nous avait donné rendez vous.

Comme nous nous plaisons à Siem Rep, où les journées s’équilibrent entre piscine, visite des temples et bonne bouffe française, nous allons y rester 3 jours de plus.

 Aujourd’hui,  nous avons partagé un tuk tuk  avec Nico et son pote Flo pour aller visiter les temples les plus éloignés. Le Tuk  tuk est de loin le moyen de locomotion le plus agréable…La veille, complètement inconscients, nous avions tenté la visite à vélo…7 kms sous 35° pour arriver au premier temple d’Angkor, le corps transformé en un lac de transpiration et plus aucune envie d’arpenter les allées d’Angkor Wat…Heureusement, Nico avant de rejoindre Hanoi, nous a montré la voie à suivre lui qui rêve de visiter le pays tout entier à Tuk tuk…

D’ailleurs les stations services à tuk tuk sont assez originales…cf photo….